Rédange. Excédé, il abat le chien du voisin avec son arme à feu – Le Républicain Lorrain

oheh dog - Votre partenaire pour la reproduction de votre toutou

Pour soutenir votre journalisme local, abonnez-vous !
Pourquoi voyez-vous ce message ?
Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici.
Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.
Déjà abonné ?
Edition du Soir Moselle
ven. 18/11/2022
Si vous voyez ce champ, ne le remplissez pas
Le Républicain Lorrain, en tant que responsable de traitement, recueille dans ce formulaire des informations qui sont enregistrées dans un fichier informatisé par son Service Relations Clients, la finalité étant d’assurer la création et la gestion de votre compte, ainsi que des abonnements et autres services souscrits. Si vous y avez consenti, ces données peuvent également être utilisées pour l’envoi de newsletters et/ou d’offres promotionnelles par Le Républicain Lorrain, les sociétés qui lui sont affiliées et/ou ses partenaires commerciaux. Vous pouvez exercer en permanence vos droits d’accès, rectification, effacement, limitation, opposition, retirer votre consentement et/ou pour toute question relative au traitement de vos données à caractère personnel en contactant [email protected] ou consulter les liens suivants : Protection des données, CGU du site et Contact. Le Délégué à la Protection des Données personnelles ([email protected]) est en copie de toute demande relative à vos informations personnelles.
L’édition du soir en numérique dès 21h30 Le journal en numérique dès 5h Accédez à tous les contenus en illimité
Edition du Soir Moselle
ven. 18/11/2022
Retrouvez tous nos contenus et notre journal en numérique
Téléchargez gratuitement l’app
Coup de sang ou légitime défense ? Ce week-end à Rédange, un homme de 59 ans a usé de son arme à feu pour abattre le chien de ses voisins, avec qui il entretenait des relations cordiales. Lors de son audition, il aurait indiqué s’être défendu après avoir été mordu. Des explications qui ne coïncident pas avec les faits…
Installé depuis plusieurs années à Rédange, cet homme de 59 ans entretien des relations cordiales avec ses voisins. Quelques mots échangés de temps à autre, des salutations polies, des sourires parfois… Rien, en tout cas, qui ne laisse présager la violence engendrée sur le chien des voisins.
Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.
En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).
En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix
L’animal est un croisé beauceron-bouvier. Un chien impressionnant à certains égards : environ 65 cm au garrot, une tête ciselée, un corps athlétique… et un caractère bien affirmé. Le canidé aboie. Trop au goût du voisin ?
Ce samedi, le chien s’aventure sur son terrain. Sa propriétaire est absente. L’homme de 59 ans vocifère. Il est, lui aussi propriétaire d’un chien. Que se passe-t-il ensuite ? Personne ne le sait. Lors de son audition, il expliquera avoir été griffé et mordu par le canidé.
Le chien finit par s’enfuir dans la rue, mais l’homme ne souhaite pas en rester là. Il saisit une arme de poing, un pistolet qu’il détient légalement, le poursuit, et tire plusieurs fois dans la tête de l’animal, qui décéde sur le coup.
La propriétaire du chien a déposé plainte, tout comme deux associations de protection animale. Le mis en cause a été auditionné à la gendarmerie pour expliquer son geste. Le dossier a été transmis au parquet de Thionville. En cas de condamnation, l’homme encourt jusqu’à 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende.

source

Oheh.dog

oheh.DOG pour une rencontre réussie

Vous êtes un particulier ou un éleveur professionnel, venez inscrire gratuitement votre chien, chienne ou chiot .

Recherche chien saillie

Toutes les annonces sont modifiables gratuitement !
Les éleveurs et les établissements de vente sont les seules personnes autorisées à vendre des chiens.

Articles récents

Suivez-nous

L’article est mis en ligne à des fins d’information du public et dans l’intérêt des visiteurs. il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l’évolution permanente de la Réglementation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué. En aucun cas le site  oheh.dog ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles et/ ou information du site. xtremwebsite reproduction chien saillie chien adoption chien recherche chien reproduction chienne

Haut