La race d'un chien ne permet pas de prédire son caractère, selon une étude – Le Figaro

oheh dog - Votre partenaire pour la reproduction de votre toutou

Rubriques et services du Figaro

Rubriques et services du Figaro
Nos journaux et magazines
Les sites du Groupe Figaro
Après un travail sur l’ADN des races de chiens, des chercheurs estiment que de nombreux traits comportementaux peuvent bien être hérités mais que la race ne permet de prédire que partiellement les comportements.
Tout le monde le sait, les pitbulls et les rottweilers sont agressifs, tandis que les labradors sont affectueux. Sauf que non. Selon une nouvelle étude publiée fin avril dans la prestigieuse revue Science, ces stéréotypes liés aux races canines sont largement infondés.
De nombreux traits comportementaux peuvent bien être hérités. Mais la race ne permet de prédire que partiellement la plupart des comportements – voire pas du tout pour certains traits de caractère, comme la propension à s’énerver.
«La génétique joue un rôle dans la personnalité de tout chien individuellement, mais la race ne permet pas de prédire ces traits efficacement», a expliqué Elinor Karlsson, l’une des auteures de ces travaux, qui ont impliqué plus de 2.000 chiens et plus de 200.000 réponses de la part de propriétaires.
«Ce que nous avons démontré, c’est que les critères définissant un golden retriever sont ses caractéristiques physiques – la forme de ses oreilles, la couleur et la qualité de son pelage, sa taille. Mais pas s’il est affectueux», a-t-elle ajouté.
Les chercheurs ont séquencé l’ADN de 2.155 chiens de race ou croisés, afin de trouver des variations génétiques communes qui pourraient permettre de prédire leur comportement. Ils ont combiné ces résultats avec les réponses à des questions de la part de 18.385 propriétaires de chien.
Le site utilisé s’appelle Darwin’s Ark, et représente une base de données en accès libre réunissant les informations livrées par des propriétaires sur les comportements de leur animal.
Les chercheurs ont pris en compte dans leurs analyses les stéréotypes affectant possiblement les réponses.
Ils ont établi des définitions fixes pour certains comportements, comme l’obéissance, la sociabilité, ou encore l’intérêt pour les jouets. Les traits physiques ont également été étudiés.
À lire aussiA-t-on le droit d’emmener son chien au travail ?
Les scientifiques ont finalement trouvé 11 endroits du génome associés à des différences comportementales, dont l’obéissance, la capacité à rapporter un objet, ou encore les hurlements.
Dans ces cas-là, la race jouait bien un certain rôle: les beagles et les limiers ont tendance à davantage hurler, les border collies sont obéissants, bien davantage que les shiba inus.
Mais l’étude a malgré tout montré qu’il existait à chaque fois des exceptions. Ainsi, même si les labradors étaient ceux ayant le moins tendance à hurler, 8% d’entre eux le faisaient quand même. Et si 90% des lévriers n’enterraient pas leur jouet, 3% le faisaient fréquemment.
De plus, en observant les réponses à plusieurs questions portant sur les possibles réactions agressives des chiens, «nous n’avons vu aucun effet de la race», a expliqué Elinor Karlsson.
À lire aussiUn tiers des foyers français possède un chien, selon un sondage
Au total, la race n’expliquait que 9% des variations comportementales. L’âge permettait ainsi de mieux prédire certains traits, comme le fait de s’amuser avec un jouet.
Les traits physiques pouvaient eux être cinq fois mieux prédits par la race que le comportement. Avant les années 1800, les chiens étaient d’abord sélectionnés pour leurs rôles dans la chasse, pour garder la maison ou les troupeaux.
Mais le concept «de race canine moderne, mettant l’accent sur des idéaux physiques et la pureté de la lignée, est une invention victorienne», souligne l’étude.
Les chiens au sein d’une race peuvent avoir des comportements différents, certains ayant hérité des variations génétiques de leurs ancêtres, et d’autres non.
Fait intéressant: la sociabilité envers les humains est très héréditaire chez les chiens, quoique ne dépendant pas de la race. Les chercheurs ont localisé un endroit de l’ADN canin qui pourrait expliquer 4% des différences de sociabilité entre les individus. Et cet endroit correspond à celui, dans le génome humain, responsable de la formation de la mémoire longue.
«Il se pourrait que comprendre la sociabilité envers les humains chez les chiens aide à comprendre comment le cerveau se développe et apprend», a avancé Kathleen Morrill, auteure principale de l’étude, lors d’une conférence de presse.
La prochaine étape, selon elle, serait de se pencher sur les troubles comportementaux chez les chiens, et leurs possibles liens avec ceux des humains. «On ne peut pas demander à un chien quels sont ses problèmes, ses pensées, ses angoisses, mais on sait qu’ils vivent des vies émotionnelles riches et sont atteints de troubles qui se manifestent dans leur comportement», a expliqué la chercheuse.
Comprendre les liens entre la race et le comportement pourrait ainsi aider à déterminer quels gènes sont responsables de certains troubles psychiatriques chez les humains, comme les troubles obsessionnels compulsifs.
À VOIR AUSSI – Découvrez les 5 chiens préférés des Français
Il n’y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !
Court sur pattes, museau assez long, oreilles bien dressées… Il n’est pas aisé de différencier le Welsh corgi Pembroke de son cousin le Cardigan. Pourtant ces deux variétés de corgis présentent tout de même quelques différences. Explications.
Le Somali est un chat doux qui aime se promener dans son foyer. Ce félin extrêmement élégant est réputé pour avoir une excellente santé.
Un chien ou un chat peuvent-ils hériter de leur maître ? La question peut paraître farfelue, mais elle se pose en réalité dans de nombreux cas de fin de vie lorsque l’animal demeure le dernier compagnon du défunt.
À tout moment, vous pouvez modifier vos choix via le bouton “paramétrer les cookies” en bas de page.
La race d’un chien ne permet pas de prédire son caractère, selon une étude
Partager via :
Commentez
0
Le Figaro
Les articles en illimité à partir de 0,99€ sans engagement

source

Oheh.dog

oheh.DOG pour une rencontre réussie

Vous êtes un particulier ou un éleveur professionnel, venez inscrire gratuitement votre chien, chienne ou chiot .

Recherche chien saillie

Toutes les annonces sont modifiables gratuitement !
Les éleveurs et les établissements de vente sont les seules personnes autorisées à vendre des chiens.

Articles récents

Suivez-nous

L’article est mis en ligne à des fins d’information du public et dans l’intérêt des visiteurs. il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l’évolution permanente de la Réglementation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué. En aucun cas le site  oheh.dog ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles et/ ou information du site. xtremwebsite reproduction chien saillie chien adoption chien recherche chien reproduction chienne

Haut